Traditions musicales en Belgique

Publié le par Francoise

TMB 1re de couv

Hubert Boone, l’initiateur du projet, avait proposé il y a quelque temps à des chercheurs flamands et wallons de faire connaître les résultats de leurs recherches dans une publication commune. Les éditions spadoises Les Amis de la Musique se sont rapidement montré intéressées, ce qui a donné naissance, début novembre, au premier numéro de Traditions musicales en Belgique – Muziektradities in België. Cet ouvrage soigné contient sept contributions – toutes dans la langue de leur auteur – traitant de sujets qui intéresseront à la fois les amateurs de musique au sens large et de culture populaire. Cela donne un épais volume de 234 pages, dans un format confortable (29,5 x 21 cm), agrémenté de dizaines d’illustrations et d’environ 125 exemples musicaux. Voici ce que l’on peut trouver dans cette première livraison des Traditions musicales en Belgique :

 

- Hubert Boone, Europese varianten van de ‘airs de Gilles’ uit het Carnavalrepertoire van Binche (50 p.). L’auteur traite du répertoire musical du mondialement célèbre Carnaval de Binche : il a identifié pas moins de 52 variantes des « airs de Gilles » dans différentes régions d’Europe ; même les poches linguistiques allemandes d’Europe de l’Est ont été sondées. De nombreuses photos de musiciens, de Gilles et d’autres personnages illustrent cette glorieuse tradition carnavalesque, et une importante bibliographie est fournie au lecteur.

  

- Wim Bosmans, Klappende dierenkoppen: knaptand en hanske knap (7 p.). L’auteur lève le voile sur un phénomène très peu connu : l’utilisation de bruiteurs en forme de têtes d’animaux, articulées pour claquer. Il est plus précisément question du knaptand que l’on rencontre à l’ommegang de Termonde, et du hanske knap, toujours usité dans quelques villages des polders anversois comme Zandvliet ou Berendrecht.

  

- Géry Dumoulin, Les arguèdènes. Notes et musique relatives à une pratique musicale populaire à Sivry (110 p.). L’auteur décrit de manière détaillée une tradition en vogue chez les musiciens des harmonies et fanfares, qui jouent des airs de danse (valses, polkas, schottisches et mazurkas) pour égayer les sorties de leur société, de préférence de mémoire et sur un accompagnement improvisé. Il donne près de 75 exemples musicaux collectés dans le village hennuyer de Sivry. La pratique des « arguèdènes » – comme on appelle souvent ces airs en Wallonie – était très répandue, en Flandre aussi, jusqu’au milieu du XXe siècle mais a presque disparu aujourd’hui.

  

- Gilbert Huybens, O wonderlyck mirakel. Een 18de-eeuws handschrift met kerstliederen (10 p.). On se trouve ici devant une autre surprise car, dans ce recueil du XVIIIe siècle, figurent quelques chants de Noël dont il n’a jamais été question dans la littérature musicologique.

  

- André Deru & Thierry Legros, Épinettes d’Andennelle, modèles et filiations, une première étape (6 p.). Les deux auteurs passent en revue les diférents types d’épinettes fabriqués dans la région d’Andenne, et en particulier dans le hameau d’Andennelle. Il s’agit d’épinettes à résonateur, de coloration jaunâtre, décorées de décalcomanies typiques.

  

- Roger Pinon, La cornemuse en Picardie et en Wallonie : ses noms et une esquisse de son évolution par les textes et l’illustration du Moyen Âge à l’époque contemporaine (14 p. ; édité avec l’aide de Stéphane Colin). L’auteur, folkloriste et philologue wallon de renom, donne un aperçu minutieux des dénominations françaises et wallonnes relatives à la cornemuse, sans se limiter aux frontières belges. Il commente également les différents termes qui ont été recueillis en Wallonie par Hubert Boone et complète l’étude de ce dernier parue en 1983 (La cornemuse, coll. « Instruments populaires en Belgique et aux Pays-Bas »).

  

- Anja Van Lerberghe, Blazen op aardewerk (16 p.). Le sujet abordé ici est lui aussi très méconnu : l’auteur examine les nombreux sifflets en terre cuite qui étaient jadis fabriqués dans notre pays. Des photos témoignent de la beauté de cet art populaire, avec des exemples originaires de Louvain, Anvers, Schellebelle, Nimy, Sirault, Raeren, sans oublier les superbes pièces de Torhout.

- Jean-Pierre Ducastelle et Marc Jacobs ont fourni la Préface.

 

Ce bulletin dans les deux langues (une rareté de nos jours) est à conseiller à ceux qui s’intéressent à la musique populaire sous toutes ses formes, à travers toutes les régions et communautés de Belgique. Il s’agit d’une initiative osée, sans doute, pour laquelle la maison d’édition doit être félicitée. Un deuxième numéro de cette série est prévu dans les prochaines années. Traditions musicales en Belgique peut être commandé auprès des Amis de la Musique, avenue Reine Astrid 73, 4900 Spa, ou via tradtions@scarlet.be. Tél. : 087/ 77.09.62

Prix : 57,50 €. 

 

TMB 4e de couv 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article