Concours d'arguèdènes de Sivry 2010

Publié le par Francoise

arguedene 2010 Sivry web[1]

Concert 

La sixième édition du Concours d’arguèdènes de Sivry s’est déroulée à Montbliart le 10 octobre dernier. Trente musiciens, répartis dans deux catégories – l’une pour les solistes, l’autre pour les ensembles – ont proposé au nombreux public leurs plus belles arguèdènes. Ces petits airs, que les musiciens de fanfare ont l’habitude de faire entendre après les concerts et autres sorties de leurs sociétés, constituent un répertoire tout à fait singulier – à mi-chemin entre la musique traditionnelle et la musique de bal – transmis le plus souvent depuis plusieurs générations. Il s’agit donc d’un patrimoine « oral et immatériel » de nos contrées, comme l’a souligné Wim Bosmans, ethnomusicologue au Musée des instruments de musique de Bruxelles et membre du jury. Géry Dumoulin, initiateur du projet et lui aussi musicologue dans le même musée, ainsi qu’André Leleu, président d’honneur de la Royale Fanfare communale de Sivry et ancien musicien de bal bien connu dans la région, complétaient le jury.

Parmi les quatorze solistes, se côtoyaient de très jeunes musiciens et d’autres plus expérimentés, sans oublier les aînés qui ont contribué à la transmission de la tradition des arguèdènes. Il a été vraiment difficile de départager des concurrents se tenant dans un mouchoir de poche quant à la qualité de leurs prestations. Le premier prix est finalement revenu à Adrien Ranwez, un joueur de fifre, preuve que les arguèdènes sont aussi pratiquées dans le cadre d’une autre tradition bien de chez nous, les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse. Le deuxième prix a été attribué à Harmen Vanhoorne, un cornettiste flamand de talent, aujourd’hui membre de la Musique des Guides mais issu du mouvement musical amateur. Quant au troisième prix, c’est Luc Istas qui l’a remporté au tuba. Les prestations d’autres candidats solistes ont été particulièrement appréciées, comme celle de la jeune Elodie Vainqueur, qui a joué de mémoire une « Valse à un doigt » en allant jusqu’à retourner sa trompette sens dessus dessous. Tous les autres solistes ont également surmonté leur trac et proposé de petites perles du répertoire des arguèdènes ; ils sont tous à féliciter, sans exception. Vu la participation de plusieurs jeunes musiciens, une nouvelle catégorie pourrait bien faire son apparition lors de la prochaine édition du concours.

Dans la catégorie des ensembles, six groupes allant du duo au quintette se sont réunis. Le premier prix est allé à un quatuor de basses, le second à un quatuor de cuivres plus aigus, et le troisième à un quintette de saxophones. Signalons encore que les participants étaient issus de toute la région et au-delà, de la Botte du Hainaut à la région de Charleroi, du sud namurois au nord de la France et même du Brabant flamand.

À l’issue du concours, le duo Sylvain Lhotte-Floor Dankers a animé un concert-bal aux sons de la clarinette et de l’accordéon diatonique, et le public a pu conquérir la piste de danse. Le répertoire mis à l’honneur par les duettistes était celui du Centre de la France, notamment les bourrées d’Auvergne. La proclamation des résultats et la remise des prix pour tous les participants a été suivie de la désormais traditionnelle « jam-session » d’arguèdènes, durant laquelle les candidats et d’autres musiciens ont pu se défouler en dehors du contexte compétitif, invitant encore à la danse le public ravi.

Rendez-vous en 2011 pour la 7e édition du concours d’arguèdènes, à Sivry-Rance.

 

 

 

participants Solistes 1erSolistes 2eSolistes 3e

Solistes  - 1er prix : Adrien Ranwez  -  2ème prix : Harmen Vanhoorne   -    3ème prix : Luc Istas

Ensembles 1erEnsembles 2e

Groupes - 1er prix : quatuor de basses                            - 2ème prix  : quatuor de cuivres

 

Ensembles 3e

3ème prix : quintette de saxophones 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article